août 22 2016 0Commentaire
Image courtoisie CTV News

Chef média lors d’un incendie majeur!

Le rôle du chef média lors d’un incendie, c’est plus qu’un rapporteur de nouvelles !

Le chef média est un habile communicateur empathique, accessible, crédible auprès des médias. Il transmet des informations validées qu’il peut divulguer sans nuire à l’enquête portant sur les causes de l’incendie (RCI).

Au Québec il existe le Regroupement des Communicateurs d’Urgence (RCU). Le regroupement compte maintenant plus de 150 membres provenant de différents milieux tels la sécurité publique, les ambulanciers, les pompiers, le ministère de la défense, le contrôle routier, les centres jeunesse et plusieurs autres.

Encore aujourd’hui, il est toujours surprenant de constater que c’est le directeur ou le chef aux opérations qui est retiré du poste de commandement pour accorder une ou des entrevues aux médias. Parfois, on observe même un policier qui s’exprime au nom du service de sécurité incendie.

À l’ère de la nouvelle en direct, des réseaux sociaux, du droit à l’information de la population touchée par l’incendie et en général, il importe de doter un service de sécurité incendie d’un réelle gestion des médias sur une scène d’incendie majeur. Ce dernier a le mandat de colliger l’information, la traiter, l’analyser et la préparer aux fins de diffusion publique.

Lors de l’incendie majeur survenu le 22 août 2016, le chef média du SSIAL lors d’une entrevue accordée à une journaliste de CTV News, a su expliquer ce qui se passait tout en préservant la confidentialité des informations.

En somme, le chef média est un vulgarisateur de l’information qui profite de la couverture médiatique pour passer son message de prévention des incendies !

Daniel Dancause

Prudent Groupe Conseil

Photo : Saisie d’écran CTV News


 

Laisser un commentaire