juillet 29 2014 2Commentaire

EXERCICES ET SIMULATIONS: D’ABORD UNE ACTIVITÉ D’APPRENTISSAGE !

Dans le cours d’un programme de planification des mesures d’urgence, la tenue d’exercices et de simulations sont des activités destinées à valider les différentes stratégies établies afin de faire face adéquatement à une situation d’urgence ou de sinistre.

Ce premier article de deux portera essentiellement sur les distinctions qui les caractérisent, les principaux préalables que l’on devrait respecter, l’importance d’établir des objectifs avant de les réaliser et enfin sur les modalités de mise en œuvre d’une telle activité d’apprentissage.

 

DISTINCTION ENTRE EXERCICE ET SIMULATION

Plusieurs personnes croient à tort qu’exercice et simulation sont du pareil au même.

Par définition, un exercice est une activité d’évaluation et d’apprentissage menée dans un contexte de simulation. Il vise à améliorer la capacité d’intervention des intervenants.

Ainsi, il n’est pas rare de parler d’un programme d’exercice qui regroupe un ensemble d’exercices visant des objectifs distincts et complémentaires, organisés selon une suite logique.

Par exemple, l’organisation d’un exercice de table visant à évaluer la capacité des membres d’un comité de coordination des mesures d’urgence à établir un diagnostic précis à partir d’un cas théorique.

Une simulation, est quant à elle, l’action de représenter artificiellement le fonctionnement réel d’une organisation.

Par exemple, l’organisation d’une simulation interorganisationnelle visant à évaluer le plan d’intervention spécifique pour  la la récupération d’une matière dangereuse.

 

LES PRÉALABLES

Avant de vous engager dans l’organisation d’un exercice ou d’une simulation, vous devriez préalablement vous assurer que votre plan de mesures d’urgence est complété et qu’il a été diffusé auprès des membres de votre organisation.

Deux grands principes devraient vous guider dans l’organisation de vos exercices et simulations.

  1. L’exercice ou la simulation doit être morcelé (ex. : alerte, mobilisation, communication, etc.);

2. Le niveau de complexité doit s’accroître graduellement (théorie des petits pas) en tenant compte du niveau d’apprentissage des membres de votre organisation.

 

 

DÉTERMINER LES OBJECTIFS

– Général

L’erreur la plus fréquente que l’on peut observer dans l’organisation d’un exercice ou d’une simulation est l’absence d’objectif.

Puisqu’il s’agit d’une activité d’apprentissage, l’établissement d’un objectif général et d’objectifs spécifiques est essentiel dans une démarche d’organisation d’exercice ou de simulation.

L’objectif général, qui n’est pas quantifiable, est le but que l’on souhaite atteindre de façon globale.

 

Exemple d’un  objectif général

 

L’exercice vise dans un premier temps à familiariser les participants à la gestion stratégique d’une situation d’urgence et, dans un deuxième temps, à les sensibiliser à l’importance de la mise en place de moyens de coordination et de communication.

 

– Spécifique

À l’inverse, les objectifs spécifiques doivent être en lien avec le type d’exercice retenu.. Ils doivent  être quantifiables, mesurables, atteignables, réalistes et de niveaux adéquats.  s doivent spécifier seulement un seul résultat à la fois et être formulés pour ceux qui auront à l’atteindre.

 

Exemples d’objectifs spécifiques d’une simulation visant le confinement d’un bâtiment  :

  • Valider la procédure d’alerte et de mobilisation;

 

  • Valider l’application chronologique de la procédure d’intervention;

 

  • Vérifier le fonctionnement technique des systèmes de contournement de la ventilation;

 

  • Évaluer le temps nécessaire à la mise en place du plan de confinement;

 

  • Évaluer l’efficacité des mesures de confinement (portes, fenêtres, sas, respect des interdictions, etc.).

 

MISE EN ŒUVRE

Une fois vos objectifs déterminés, vous devrez maintenant mettre en œuvre l’exercice ou la simulation.   Pour ce faire, il vous faudra accomplir les différentes actions suivantes :

  • Obtenir un budget;
  • Nommer un responsable qui agira à titre de personne-ressource et coach;
  • Constituer une équipe chargée de concevoir l’exercice;
  • Écrire le scénario;
  • Déterminer la logistique nécessaire à sa réalisation;
  • Constituer une équipe chargée d’évaluer et de contrôler l’exercice;
  • Déterminer la date, l’heure, le lieu, la durée;
  • Obtenir les accords nécessaires, etc.;
  • Fixer le niveau de confidentialité;
  • Attribuer un nom de code pour l’exercice ou la simulation;
  • Établir les dispositifs et les procédures de sécurité;
  • Planifier les communications;
  • Identifier les conditions optimales visées;
  • Tenir compte du niveau d’expérience des membres de l’organisation.

 

 

Outre ces actions, il faudra également vous assurer que l’exercice ou la simulation est le plus réaliste possible et qu’il est adapté à votre environnement et à votre langage. De plus, il devra être réalisé dans vos lieux et avec les équipements et les personnes de votre organisation.

… à suivre.

2 commentaires

  1. Nous vous remercions de votre commentaire !

  2. Bonjour.
    Mise en oeuvre claire, compréhension facile de ce qu’un Drill / Simulation. Merci encore d’avoir éclairci ma lanterne.

Laisser un commentaire