novembre 17 2016 0Commentaire

L’exercice de table, activité d’apprentissage !

L’exercice de table pour se pratiquer !


Parmi la gamme de moyens visant à développer le savoir-être et le savoir-faire des membres d’un comité de coordination en mesures d’urgence, de gestion de crise ou de sécurité civile, etc., figure l’exercice de table.

Selon la portée qui lui a préalablement été définie, l’exercice de table est un excellent moyen pour valider :

  • l’exécution d’un plan particulier d’intervention;
  • des procédures de mise sous tension et d’alerte;
  • la chaîne de communication;
  • le leadership du coordonnateur;
  • etc.

Il peut être joué avec ou sans mobilisation préalable. Selon le niveau de maturité du groupe exercé, le contrôleur de l’exercice peut accélérer ou ralentir son déroulement afin de permettre aux participants de s’approprier l’ensemble des éléments d’apprentissage.

N’oublions pas qu’il s’agit d’un jeu sérieux qui s’adresse à des adultes qui doivent assurer de manière ad hoc, et souvent très occasionnelle, une fonction en situation d’urgence ou de crise.

À l’opposé, lorsqu’il est planifié pour des participants dont leur fonction première est de répondre régulièrement à des situations critiques, le scénario doit être particulièrement élaboré afin de créer un réel challenge aux participants.

L’exercice de table favorise les discussions et les échanges entre les participants et il permet de faire réaliser l’importance d’être bien préparé. Il fait ressortir les points de vigilance, ceux à améliorer, ainsi que les bons coups.

Dans ma pratique de consultant, j’ai le grand privilège d’animer plus d’une trentaine d’exercices de table par année. Je suis toujours fasciné de constater comment certaines organisations s’améliorent de fois en fois. D’ailleurs, c’est ce qui s’est passé avec les membres de l’OMSC de la ville de Saint-Lambert.

À ce sujet, je tenais un exercice de table le 2 novembre dernier et celui-ci portait sur un événement d’interruption d’eau potable à la suite d’un présumé incendie à l’usine Le Royer. Très rapidement les membres se sont approprié leur mission, ont pris position et surtout, se sont mis en mode anticipation.  Ils devançaient ce qu’ils devaient faire et déployer.

Avec l’autorisation de la direction générale de la ville de Saint-Lambert, nous avons tourné quelques images et il nous fait plaisir, Louis Lemieux et moi-même, de vous les offrir dans la présente vidéo reportage.

Bon visionnement !

Daniel Dancause, Conseiller principal


NDLR : Comble de hasard, le lendemain de cet exercice de table, un résultat de laboratoire démontrait que le réseau pouvait avoir été contaminé avec la bactérie E.Coli. Les autorités de l’Agglomération de Longueuil n’ayant eu d’autre choix que d’émettre un avis d’ébullition pour l’ensemble du territoire municipal !

 

Laisser un commentaire