août 11 2016 0Commentaire
Matières dangeureuses

Matières dangereuses, encore à l’âge de Pierre !

Matières dangereuses, les autorités de sécurité publique doivent savoir ce qui circule sur nos routes !

Débat sur l’accident de l’autoroute 40

L’accident sur la 40 ouest, relance le débat sur l’importance pour les autorités de savoir en temps réel ou se trouvent les véhicules qui transportent une matière dangereuse.

Quelle quantité est transportée, et quel trajet est emprunté. A l’ère des nouvelles technologies de géopositionnement ou de repérage nous sommes encore à l’âge de pierre en cette matière !

En réponse à la tragédie de Lac Mégantic, les compagnies canadiennes et américaines de chemin de fer ont mis à la disposition des premiers intervenants d’urgence l’application mobile Ask RailCelle-ci permet de savoir en temps réel le contenu d’un train et la nature des matières dangereuses qu’il transporte.

Actuellement, une bonne majorité des compagnies de transport font usage du géopositionnement pour la gestion de leur flotte de véhicules. Ils peuvent ainsi colliger des informations sur l’emplacement des camions, leurs itinéraires, la vitesse de circulation ainsi que plusieurs autres données techniques.

Pourquoi ne pas faire usage de ces données ? Elles sont déjà disponibles ! Les mettre à la disposition des intervenants d’urgence afin qu’ils puissent eux aussi savoir quelle matière dangereuse est transportée. Ce serait un bon pas de franchis.

Ces informations en temps réelle permettraient une intervention d’urgence plus ciblée. Ainsi, ils auraient en temps réelle l’information sur le type de matière dangereuse, mais également la quantité de produit contenue dans le camion. Cette information est cruciale pour les intervenants.

En matière de prévention des sinistres, la connaissance des trajets pourrait par ailleurs servir à colliger la fréquence de passage des véhicules, compiler le volume transporté, ce qui permettrait de mieux évaluer la vulnérabilité des lieux emprunter.

À l’ère du BIG DATA, Montréal ville résiliente, de l’importance de la résilience pour les organisations, de la venue prochaine des schémas de sécurité civile, il est temps que l’on sorte de l’âge de Pierre à l’égard de l’information disponible sur les matières dangereuses !

Daniel Dancause Prudent Groupe Conseil

Article complémentaire sur le sujet cliquer ici !

Vidéo complémentaire émission 24 / 60 sur Radio-Canada cliquer ici !

Laisser un commentaire